Fabuleux courage d'une chroniqueuse du Temps

Imprimer

 
Sur le vif - Mardi 02.03.21 - 15.18h
 
 
La chroniqueuse du Temps, toujours aussi courageuse, a l'extrême délicatesse d'enfoncer Pierre Maudet, quelques jours après son verdict, et à cinq jours d'une élection où il est candidat.
 
Les partisans de Pierre Maudet ont pourtant de quoi espérer : la veille de l'élection présidentielle américaine de novembre 2016, la même chroniqueuse avait cru bon, persuadée de la victoire de Mme Clinton, de pulvériser Donald Trump, allant jusqu'à ironiser sur la couleur de ses cheveux.
 
Apparemment, douze heures plus tard, la puissance de feu de la chronique n'avait pas totalement convaincu l'électorat américain.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • Les pro-Maudet ne sont pas influencé par un verdict, ils n'écoutent même pas son programme (favorable au bétonnage pour installer 100'000 habitants). Les contres, continuent à le voir comme un corrompu.
    Bref, les antisystèmes vont voter Maudet puisque ses collègues, dans le système, l'ont rejeté.
    Maudet a un programme du siècle passé (croissance sans limite de la population, de l'aéroport, et bétonnage). Voter Maudet, c'est voter la continuité d'un autre siècle, c'est sur ça que doit se faire le vote.

Les commentaires sont fermés.