Canaille, mais pas con !

Imprimer

 
Sur le vif - Vendredi 05.03.21 - 07.30h
 
 
Monstre opération de police, cette nuit 3h, dans une quinzaine de tripots clandestins des Pâquis. Whisky, cigares, croupiers véreux, petites frappes interlopes, toilettes bouchées, langage non-épicène, rideaux rouges de petite vertu, champagnes frelatés, fausses Rolex, ongles noirs, faux papiers, fornication dans des fauteuils de cuir éventrés, et bien entendu pas le moindre masque.
 
Le panier à salade a emporté tout ce beau monde.
 
On y pratiquait des paris pour l'élection d'après-demain. Ce qui a le plus exaspéré le ministre (tenu au courant minute après minute), c'est que la mise la plus prisée tombait toujours... sur le même candidat.
 
Dans les tripots, on est canaille. Mais on n'est pas con.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • Et combien de magistrats de juges et de policiers parmi ...........les habitués??? Bin aucun eux avaient été avertis, ils n'étaient pas là, ils étaient ailleurs!

  • On aura compris ces dernières salves pour remettre Pierre Maudet en selle. Je soutiens cette démarche dans les grandes lignes.
    Mais on peut tout de même se poser la question d'un candidat qui mise sur la médiocrité d'un collège qu'il a pourtant présidé et à qui il a donné les impulsions qu'il dénonce aujourd'hui.
    Il n'y en a qu'un qui se démarque dans cette course, pas sa sincérité, son intelligence et sa dédicace à la chose publique avec une étonnante abnégation ; Yves Nidegger. Le seul à dénoncer fermement les mesures sanitaires incohérentes et la gestion calamiteuse de notre exécutif, tous départements confondus.
    Malheureusement son parti est mal aimé dans notre canton et ses chances sont moindres. C'est pourquoi je serai heureux de soutenir Pierre Maudet au second tour en espérant qu'il soit suffisamment solide pour faire le ménage. Mais il doit être un brin maso pour se lancer dans une telle aventure. Ou alors souffre-t-il de l'hubris, tare rédhibitoire dans notre pays de consensus.
    Une chose me semble claire, s'il est élu le collège tentera de faire bonne figure sans leurrer personne. Ce sera la guerre en interne et ça transpirera. Alors la sanction tombera dans deux ans et les six seront virés ouvrant une voie royale à Yves Nidegger.
    Alors, peut-être, réviserai-je ma décision de ne plus participer à cette comédie et ses clowns tristes.

  • M. Jenni s'est exprimé à l'envers. Voici sa pensée réelle exprimée avec ses mots remis dans le bon ordre :

    "Yves Nidegger. Le seul à dénoncer fermement les mesures sanitaires incohérentes et la gestion calamiteuse de notre exécutif, tous départements confondus.Il n'y en a qu'un qui se démarque dans cette course, pas sa sincérité, son intelligence et sa dédicace à la chose publique avec une étonnante abnégation ; "

    On peut aussi relever qu'en ne soutenant pas Maudet au premier tour, il évite de sortir le candidat PLR qui a affirmé ne pas se présenter au deuxième tour si Maudet lui passait devant et, au passage, salue la secte Moon.

    Enfin, Maudet est l'abominable pro Uber qui lui a coulé son business ès taxi (allez donc lire ses contributions passées). En votant Maudet il veut se venger en nous faisant subir le même sort. Pense-t'il. C'est, pour lui, un vote de rage.

Les commentaires sont fermés.