Sel et lumière

Imprimer

 
Sur le vif - Jeudi 11.03.21 - 09.15h
 
 
Surgie du chapeau, la candidate de la 25ème heure juge "Pierre Maudet disqualifié pour exercer des fonctions gouvernementales" (TG).
 
Dans notre démocratie suisse, une seule instance établit si un candidat est "qualifié" pour siéger dans un gouvernement : le peuple.
 
L'élu du 28 mars, quel qu'il soit, aura qualification et légitimité pour être Conseiller d'Etat. Les six autres auront-ils, eux aussi, le courage de tester, grandeur nature, leur popularité ? Une sextuple complémentaire, en juin ou en septembre, ne manquerait ni de sel, ni de lumière.
 
Elle coûtera quelques sous ? On trouvera bien un fonds testamentaire pour la financer.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 7 commentaires

Commentaires

  • Bachmann a les dents qui poussent plus vite que sa popularité. Après les élections complémentaires elle pourra continuer de rayer de ses canines les travées du Grand Conseil entre la gauche et la droite, fidèle à la méthode du Parti Démocrate Changeant.

  • Ella a le droit d'avoir une opinion, d'ailleurs partagée très largement en dehors des frontières cantonales. Mais c'est le peuple qui décidera comme il avait choisis Balkany en France en toute conscience de ses magouilles.

    Il est rafraichissant de voir une candidate non avocate, et qui ose dire tout haut ce que beaucoup pense à droite, mais qui se taisent de peur de faire fuir des électeurs. Qu'elle continue à s'affirmer, quitte à énerver une partie de la droite, c'est autrement plus intéressant qu'une candidate Verte qui a comme qualité de bien savoir faire le perroquet de son parti.

    La Suisse jugera Genève sur cette élection, sa réputation peut affecter des années sur l'élection d'un conseiller fédéral de droite. Maudet élu, Genève sera perçu comme plus française que suisse, et Maudet plus français que suisse.

  • L'attitude du Conseil d'Etat (à majorité de gauche) et de la classe politique de gauche dans cette affaire de management est typique d'une attitude gaucho-syndicale qui consiste à penser que si votre automobile a un pneu crevé, ce n'est pas ce dernier qu'il faut changer, mais les trois autres qu'il convient de dégonfler pour rétablir l'égalité - et possiblement en changeant le conducteur si ce dernier a un style de conduite trop énergique et déterminé pour conduire une voiture dont les 4 pneus sont à plat.

  • " ... une voiture dont les 4 pneus sont à plat." (Olivier Levasseur)

    Kââdôôô ...

    https://www.rts.ch/2018/05/25/15/53/9597063.image

  • @Chuck - franchement j'aurais préféré celle-là...

    https://pbs.twimg.com/media/DBTNrDdXsAQB4nz.jpg:large

  • Ce qui m'étonne le plus avec l'arrivée de cette extraterrestre de la 25e heure, c'est que personne ne s'offusque que notre constitution accepte de valider un candidat pour le 2e tour sans avoir passé devant les électeurs au 1er tour.
    En plus en prenant la place d'un candidat d'un autre parti...
    M. Xi aimerait certainement ce processus, mais même lui se refuse à le pratiquer, il préfère choisir avant pour éviter les critiques.
    On est pas loin de la république bananière..!

  • Il me semble que Pierre Maudet n'a pas tellement de réserve de voix....ceux au PLR qui ont voté Cyril Aellen le détestent pour la plupart d'entre eux. Si il prend un quart des 16% de Mr. Aellen c'est déjà bien. Les verts libéraux sont plus proche du PDC et en grande majorité voteront Mme Bachmann. Même au PS, une partie votera PDC. Je la verrai bien arriver 2ème derrière Mme Fischer et devant Mr. Maudet.

Les commentaires sont fermés.