Directeurs "maltraités" : panique au DIP ?

Imprimer

 
Sur le vif - Mardi 16.03.21 - 16.10h
 
 
Ici même, et par dépêche de l'AGENCE DECAPROD, nous sortions, le 6 mars 2021, l'affaire des onze directeurs et directrices du Collège de Genève "maltraités" par leur hiérarchie, au sein du DIP.
 
Ce matin, la TG revient sur l'affaire, et nous apprend que le MCG a saisi la Commission de contrôle de gestion. C'est le moins qu'on puisse faire, surtout que la réaction du DIP, relayée par la TG, transpire la panique à bord. En gros : "Il y a eu des problèmes, mais rassurez-vous, tout s'arrange !".
 
Cette version apaisante ne correspond pas exactement aux éléments dont nous disposons. Il y a bien eu les directrices et directeurs des Collèges, à Genève, se plaignant d'avoir été "maltraités" et "malmenés" par le Département. Il y a eu - il y a peut-être encore - une souffrance vécue par de hauts cadres au sein du DIP. Quoi de plus important qu'un directeur de Collège ?
 
Puisse la Commission de contrôle de gestion accomplir sur cette affaire sa mission de haute surveillance. Puisse-t-elle le faire à l'abri de toute pression. Puisse, enfin, la magistrate à la tête du DIP reconnaître que les problèmes dits "de ressources humaines" ne sont pas l'apanage du seul Département de l'économie. Et assumer, face à ce qui se passe chez elle, toute sa part de responsabilité.
 
Si la Commission de contrôle de gestion est surchargée, reste une piste : confier le dossier au juge Fonjallaz. Il paraît qu'il a du temps libre.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • "Si la Commission de contrôle de gestion est surchargée, reste une piste : confier le dossier au juge Fonjallaz. Il paraît qu'il a du temps libre."

    Sauf que... il semble qu'il soit socialiste sur le peu que j'en ai lu.

  • Bonne nouvelle! Il faudra que la commission de gestion interroge aussi les directrices renvoyées, celle qui a été promue secrétaire générale, puis éjectée, et d'autres recrutées puis licenciées. Il faudra encore s'intéresser aux arrêts de travail, un signal de mauvais management que le Conseil d'Etat avait jugé significatif ... à propos de Maudet. Tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes au DIP, bien au contraire! ET ce n'est pas la chasse à la taupe - réaction actuelle aux fuites dans la presse - qui va améliorer les choses.

  • Après le débat des candidats à l'élection au conseils d'état du 28 mars sur Geneva Show, Robert Cramer est venu dégueuler sur Maudet . L'ancien conseiller aux états qui ne fait pas que bouffer à tous les râteliers mais boit aussi à toutes les tables ne s'est pas gêné de dénigré le candidat Maudet. Personne ne lui conteste le droit de soutenir Mme Fischer mais il n'a pas besoin pour cela de dire du mal d'un de ses collègue des V.G.

  • J'ai contacté il y a quelques mois la direction de l'enseignement primaire genevois suite à des problèmes d'incivilités et de violences de la part de mineurs qui fréquentent la cour de l'école située en face de chez moi! Dés 16.15, lorsque l'école ferme, ils prennent possession de cet espace, se saoulent, se droguent tout en vendant du cannabis et peut-être même plus dans la cour de cette école! ils sont bruyants et très violents! Je me suis retrouvé en face de 3 personnes de la direction, totalement dépassées, qui n'ont pas été capables de me répondre! Et c'est ce type de personnes inconséquentes, qui dirigent nos écoles, nos collèges et nos universités! Des personnes totalement dépassées! L'avenir de l'enseignement en Suisse, va ressembler à ce qui se passe en France en ce moment, ça ne fait aucun doute! L'effondrement générale!

Les commentaires sont fermés.