La gauche et l'altérité sublimée

Imprimer

 
Sur le vif - Samedi 10.04.21 - 10.27h
 
 
Jean Ziegler se passionne pour le sort des migrants.
 
On aimerait sentir, chez lui, la même fougue en faveur de nos jeunes sans emploi ni avenir, nos retraités qui n'en peuvent plus d'attendre la maigre rente de fin du mois, nos Suisses dans l'extrême précarité, nos sédentaires depuis des générations, dont les familles ont fait ce pays, à tous les niveaux, sans se croire obligées de céder à l'ivresse spéculative du mondialisme.
 
On aimerait percevoir, chez la gauche, le même élan de solidarité pour les nôtres que pour l'altérité.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • La Gauche ? Il y a longtemps qu'elle a oublié le monde du travail pour, pense-t-elle sauver sa présence et son poids sur l'échiquier politique. Il y a longtemps que, sous la conduite des intellectuels et pseudo intellectuels qui ont pris le pouvoir en son sein, elle croit construire son avenir dans la défenses de l'altérité, autrement dit dans la défense des minorités de toutes sortes : LGBTQ, migrants, minorités religieuses et raciales, etc. Son nouveau terrain de jeu ? La cancel culture.

  • On a tous eu à subir dans le cadre professionnel ces gauchistes qui "aiment" les lointains tout en détestant leurs proches collègues (ceux qu'ils jalousent, caractéristique majeure du gauchiste). Comme disait déjà Rousseau : "Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d'aimer ses voisins".

Les commentaires sont fermés.