Un budget catastrophique. A rejeter sans appel

Imprimer

 
Sur le vif - Jeudi 16.09.21 - 15.57h
 
 
Un Conseil d'Etat de gauche nous présente un budget caricatural de gauche. Il appartiendra donc à un Parlement de droite de le refuser. Au demeurant, la gauche, désormais toute puissante à l'exécutif, ayant marqué ce projet de budget 2022 du sceau de sa nature dépensière, il serait plus simple qu'elle assume jusqu'au bout, et prenne le Département des Finances. Parce qu'à force d'avaler des couleuvres, Mme Fontanet risque de perdre tout appétit pour la chose publique.
 
Titrer, comme l'a fait un éminent quotidien de la place, sur la baisse du déficit, c'est entonner joyeusement le chant gouvernemental. Donc, relayer sa propagande. A la vérité, ce projet de budget est une catastrophe. Les charges de fonctionnement augmentent de 135 millions, le déficit demeure à 460 millions, et surtout on crée 364 nouveaux postes. C'est le budget de la gauche, voulu par la gauche, imposé par la gauche. Il appartient au Parlement de droite de le rejeter sans appel. Et aux citoyennes et citoyens que nous sommes, soucieux de la chose publique, de le condamner avec la dernière des fermetés. Car il en va de notre argent !
 
Un Département, plus que les autres, demeure totalement sourd aux appels du bon sens : le DIP. Jérémiades constantes, jusqu'au plus haut niveau, sur une prétendue sous-dotation. Inflation des états-majors. Structures hiérarchiques byzantines. Et on passe son temps à réclamer des nouveaux postes ! Oui, plus que d'autres, ce Département incarne la voracité financière, l'irresponsabilité dispendieuse de la gauche de pouvoir, lorsque rien ne vient la contredire.
 
La contradiction doit venir du Parlement. Mais peut-on attendre grand chose de cette machine à sécréter l'impuissance impersonnelle ? Elle doit, avant tout, venir du peuple. Exprimez-vous, comme je le fais ici. Le peuple, c'est nous !
 
 
Pascal Décaillet
 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • Tous les dealers qui sont dans nos rues depuis 30 ans, sont au bénéfice d'allocations!

  • Entièrement d’accord avec vous
    La gauche caviar et leurs alliés ne savent comme d’habitude pas faire des choix.
    Le dip passe son temps à pleurer et rajoute encore des postes et pas des profs !!!
    Et l’année prochaine se sera les augmentations d’impôts avec le frein a l’endettement
    Il est temps de faire des choix
    Et on ne parle même pas de leur délire d’investissements !!!!
    Ils ont oublié que les dettes d’aujourd’hui c’est les impôts de demain
    A quand la fin du délire
    Et revoir toutes les prestations c’est pour quand
    Nous sommes comme d’habitude les cancres de la classe
    Encore une genferei ce budget

    Meilleures salutations

  • Tous les dealers qui sont dans nos rues depuis 30 ans, sont au bénéfice d'allocations!

  • C'est en effet à se taper la tête contre les murs. Si elle aboutit, l'initiative PLR/PDC pour limiter les embauches à l'Etat pourrait être un outil pour exprimer notre ras-le-bol.

Les commentaires sont fermés.