Frontaliers : un chiffre effrayant

Imprimer

 
Sur le vif - Mardi 02.11.21 - 09.51h
 
À Genève, nous dit la TG, le nombre de frontaliers a triplé en vingt ans.
 
Ce chiffre est tout simplement effrayant.
 
Nous avons voté, le 9 février 2014, sur l’immigration de masse. Le principe de contingents a été accepté. Les flux transfrontaliers n’étaient pas extérieurs à l’objet du scrutin. Genève est un Canton suisse.
 
Le principe de préférence cantonale, lancé dès 2005 par un parti que tous conspuaient, mais qui voyait juste, est aujourd’hui acquis dans la majorité des consciences.
 
Manifestement, il ne l’est pas chez un certain patronat. Des Genevois sont au chômage, ne parlons pas de l’aide sociale, alors qu’ils pourraient travailler. On préfère engager à l’extérieur : sous-enchère, logique de pur profit.
 
Et puis ? Et puis, le trafic routier ! Inondé de mouvements pendulaires. Nuisances. Bouchons. On nous peinturlure de nuit des pistes cyclables. On bricole. On rafistole.
 
Tant qu’il y aura un seul résident de Genève au chômage, le chiffre de la TG demeurera un scandale. Et même ! La croissance démesurée, ne visant qu’au seul profit, sans souci de cohésion sociale des habitants, n’est que culte du Veau d’or.
 
L’ultra-libéralisme des trente dernières années, le mépris des frontières, des identités nationales, de la puissante nécessité de cohésion sociale, tout cela nous mène à notre perte.
 
Croissance, oui. Mais qualitative. Mesurée. Intelligente. Respect des équilibres, de l’environnement, du paysage.
 
Les flux migratoires doivent être diminués. Il en va de la survie de notre corps social, en Suisse.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 3 commentaires

Commentaires

  • Make Geneva strong again
    Make Geneva proud again
    Make Geneva wealthy again
    Make Geneva safe again and
    Make Geneva great again!

  • Genève est le canton et la ville les plus endettés de Suisse, avec le taux de chômage le plus haut de Suisse! Et la France voisine est l'une des régions les plus riches de France, avec le taux de chômage le plus bas de France, ça, ça devrait quelque peu réveiller toute notre classe politique! Mais non, on continue a aménager des parkings et des lignes de trams pour permettre à encore plus de frontaliers de venir travailler à Genève! Des frontaliers qui ne dépensent rien à Genève, qui est trop cher pour eux! Autre gros problème, le personnel hospitalier qui aujourd'hui manque dans tous les hôpitaux de France, et qui est majoritaire dans nos hôpitaux en zones frontalières! Ces personnes ont été formées avec l'argent des contribuables français, mais travaillent ici en Suisse! La France envisage d'aller chercher du personnel hospitalier au Maghreb et en Afrique, comme si l'Afrique n'avait pas aussi besoin de personnes dans ses hôpitaux! En 2020 l'Italie a réquisitionné tout son personnel hospitalier qui travaillait au Tessin, il a fallut faire venir des soignants de toute la Suisse au Tessin! Et bien ça peut arriver demain avec la France, alors comment fera t on avec seulement 40% du personnel aux HUG??? Ma mère était française, elle avait au Registre Foncier des collègues frontaliers qui passaient leur temps à insulter les suisses et la Suisse! Est ce que l'objectif du Grand Genève est 30 milliards de dettes et 200'000 frontaliers en 2030? Si c'est ça, on est vraiment sur la bonne voie! On nous explique dans cet article, que les frontalier sont indispensables à notre économie, alors comment fait on dans les zones qui n'ont pas "la chance d'avoir" des frontaliers??? Ces régions fonctionnent très bien avec la seule populations domiciliée en Suisse!

  • "Make Geneva great again!"

    De quel Geneva parlez-vous donc?

    Celle dans l'Etat de l'Illinois?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Geneva_(Illinois)

    Ou celle dans l'Etat de New-York?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Geneva_(New_York)

    Genève (Suisse) aurait-elle été annexée par les USA?

    L'anglais N'EST PAS une langue nationale en Suisse.

Les commentaires sont fermés.