L'Histoire suisse, vite !

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 01.12.21

 

Au-delà de la genèse de nos assurances sociales (lire commentaire précédent), c’est l’Histoire suisse dans son ensemble qui doit être d’urgence mise en avant à l’école. Certains profs le font, hommage à eux. D’autres moins, hélas.

 

J’ai mis du temps à me passionner pour l’Histoire suisse. Mes passions dévorantes, dès l’enfance, ce sont l’Histoire de l’Allemagne, et celle de la France. Et puis, pendant mes longues années à la Radio Suisse Romande, j’ai eu l’occasion, pour des séries, de me plonger dans le détail de nos 26 Histoires cantonales, d’aller sur place, partout en Suisse, faire des émissions, et surtout de m’immerger dans l’Histoire de la Suisse fédérale. Ainsi, en 1998, pour le 150ème anniversaire du Printemps des peuples, avec quelques collègues, nous avons sillonné le pays, pendant toute une année, avec des émissions en direct, pour établir le lien entre 1798 (la Révolution helvétique) et 1848.

 

J’invite les profs d’Histoire à passionner leurs élèves pour la grande aventure de la Suisse moderne. L’Etat fédéral. L’industrialisation. Les transports ferroviaires. Les grandes confrontations entre radicaux et conservateurs. Puis, les socialistes, le PAI (ancêtre de l’UDC), les Verts, et le génie de chaque génération qui imprime sa marque, en fonction des défis nouveaux. En vérité je vous le dis : il n’y a strictement rien d’ennuyeux dans l’Histoire suisse. Il suffit d’en dégager les enjeux profonds. Avec des textes, des témoignages. Et les élèves seront passionnés ! Profs, je vous en supplie : enseignez l’Histoire de la Suisse moderne !

 

Pascal Décaillet

 

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 1 commentaire

Commentaires

  • Excellent billet Monsieur Décaillet, mais je doute beaucoup que les pions des mondialistes qui tirent les ficelles des nos institutions et de nos médias se soucient de l'histoire suisse ou de l'histoire occidentale. Bien au contraire, ces gens veulent déconstruire et détruire nos racines, notre histoire et notre culture. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle l'union européenne veut supprimer le mot "Noël" ou les expressions comme "Mesdames et Messieurs":

    https://www.sudouest.fr/international/europe/langage-inclusif-face-a-la-polemique-la-commission-europeenne-fait-marche-arriere-7179759.php

    et pour les mêmes raisons ils veulent changer Notre Dame de Paris en parc d'attractions woke et inclusif:

    https://lesobservateurs.ch/2021/12/01/notre-dame-de-paris-reconstruite-en-parc-a-theme-woke/

Les commentaires sont fermés.