Ecole : la passion, pas les structures !

Imprimer

 
Sur le vif - Jeudi 02.12.21 - 11.42h
 
 
La grande affaire de l’école, c’est de passionner les nouvelles générations autour du savoir, de l’éveil, de la curiosité, de l’acquisition des connaissances.
 
Pour cela, il faut des profs passionnés eux-mêmes, enthousiasmants, charismatiques. Qui assument la parole frontale. Des gens qui vous parlent en face, en vous regardant dans les yeux.
 
Face à cet enjeu vital, prodigieux même, les querelles de structures n’ont pas plus d’intérêt que le choix du papier destiné à porter, un jour, une partition de Beethoven, ou Bartók.
 
Ceux qui, depuis un demi-siècle, allez disons depuis 53 ans, ont fait du débat sur l’école une affaire de structures, doivent être chassés impitoyablement du monde de l’enseignement. Ils ont fait trop de mal. Ils sont, eux, des destructeurs de liens.
 
L’école a besoin d’éveilleurs d’âmes, pas de réviseurs d’organigrammes.
 
L’urgence première, c’est de rétablir la compétence, la passion, le bonheur d’être ensemble, dans une classe, autour de l’enjeu le plus galvanisant de la question humaine : le chemin vers la langue (Unterwegs zur Sprache, Heidegger), le parcours initiatique vers la connaissance.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.