Manifestations : les organisateurs à la caisse !

Imprimer

 
Sur le vif - Jeudi 02.12.21 - 16.27h
 
 
Lorsque se déroulent des manifestations, la police doit engager des moyens supplémentaires, notamment en heures de présence, parfois considérables. Cela coûte de l'argent. Beaucoup d'argent.
 
Cet argent est celui des contribuables. Il n'y a aucune raison que ces derniers, déjà tondus à Genève comme nulle part en Suisse, financent les coûts supplémentaires de présence policière lors des manifestations.
 
L'écrasante majorité des contribuables genevois ne manifestent strictement jamais. Ils ne se reconnaissent ni dans les thèmes, ni dans la tonalité des slogans, ni dans le style de scansion martelée des hurlements, ni dans la liturgie - totalement accaparée par la gauche - de ces cortèges hurlants, bloqueurs de circulation, agressifs, diviseurs.
 
Il faut changer la loi. Et mettre sur le compte des organisateurs les frais de sécurité publique engendrés par leurs processions. Pas seulement les frais liés à d'éventuelles déprédations, on pense au G8. Mais les frais ordinaires, liés aux déploiements de police supplémentaire.
 
Si le Parlement se refuse à changer la loi, alors le peuple modifiera la Constitution. Par une initiative. Nous verrons , ce jour-là, où se trouve, et dans quelle nombre, la majorité silencieuse à Genève.
 
 
Pascal Décaillet
 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 4 commentaires

Commentaires

  • Vous avez tellement raison avec cette initiative mais la gauche risque de pousser des cris d’orfraie car c’est le seule parti qui squatte la rue à tout bout de champ

  • J'ai souvenir de dégâts importants, contre la façade du Grand Théâtre, lieux d'extravagances, de perdition, de la droite décadente, pour une gauche branchouille/libé/le monde/l'obs, qui se contente de l'Usine, haut lieux du "rien culturel"inclusif/exclusif, et du street/danse des dealers qui gravitent tout autour!

  • Ce qui est étonnant c'est que les autorités connaissent les organisateurs, certains sont même des élus.es ! Il est facile de trouver les personnes qui ont tout cassé à Genève lors des manifs contre l'OMC ou le G8 d'Evian car c'est toujours les mêmes. Il y a des syndicalistes, des élus.es de l'extrême gauche, des socialos et des Khmers Verts qui prétendent défendre les commerçants mais ont participés à la destruction ou à l'incendie des commerces genevois. Lors de l'intervention d'un commerçant devant le grand conseil après le G8 il était régulièrement interrompu par un député. Ne pouvant plus parler il lui a déclaré de vive voix : Ta gueule Pagani !!

  • Cher Yvan-Descouloux-ruoillet@ On trouve dans les archives de "libé" un article qui encensait l'arrivée des khmer rouge au gouvernement cambodgien, en avril 1975! C'est drôle de voir qu'on les qualifiait d'ultra nationalistes et communistes, comme quoi l'un va très bien avec l'autre! Contrairement à ce que la gauche veut nous faire croire aujourd'hui! Ref Marianne! Il y a quelques jours "libé" encensait aussi Joséphine Backer, alors qu'il y a plus de 30 ans libé s'en moquait! Autre temps autres "MORTS"!

Les commentaires sont fermés.