Le Troisième Vert

Imprimer

 

Commentaire publié dans GHI - Mercredi 26.01.22

 

Qu’il faille bouter hors de Genève les fous du volant, nous en sommes bien d’accord. Oui, il faut limiter la vitesse en zone urbaine, et pas seulement à proximité des écoles. Oui, il faut prôner une conduite automobile lente et prudente en ville. Oui encore, il faut des zones à 30 km/h. Si on veut faire des concours de vitesse, on s’inscrit dans un club de course automobile, ou de rallyes, et on pulvérise le mur du son dans les espaces où on en a le droit.

Pour autant, la méthode de Serge Dal Busco n’est pas la bonne. Il déboule un beau jour, nous annonce un 30 km/h quasiment généralisé, réveille la guerre de religion, fait hurler une bonne partie de la population genevoise. Le mécontentement des gens ne vient pas de la limite à 30 : toute personne dotée d’un minimum d’intelligence peut comprendre qu’elle s’impose dans un univers mixte, où l’automobiliste côtoie le cycliste (qui ne dispose pas toujours de sa piste), voire le piéton. Dans ces cas-là, la prudence s’impose. Ainsi qu’une conduite attentive, courtoise, respectueuse. Les démarrages en trombes, après un feu, les pointes de vitesse sont à prohiber, c’est certain.

Non, la colère vient de la méthode. Une fois de plus, le ministre impose une idée qui n’est pas de son camp. Une fois de plus, il donne l’impression de chercher à plaire à l’actuelle majorité exécutive de gauche. Une fois de plus, on se dit qu’il y a un Troisième Vert au Conseil d’Etat. C’est cela, le vrai problème. Il n’est pas routier. Il est de l’ordre de la confiance. Et de la cohérence. En un mot, il est politique.

 

Pascal Décaillet

 

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Commentaires GHI 5 commentaires

Commentaires

  • Eh oui. Impossible de distinguer les PDC, les verts et les socialistes. Le même parti sous 3 déguisements différents.

  • Le beau Serge Du Buisson à besoin de plaire à ses amis même si pour ce faire il doit faire "chanter" tout le monde.

  • S'il était de droite, la gauche-verte le traiterait de "facho".

  • Voici un scoop: SDB préparerait, en secret, une nouvelle étape: le 20 km/h généralisé. Chaque voiture devrait être précédée d'un vigile à pied, tenant dans sa main un fanion rouge pour avertir du danger.

    Ces vigiles seraient recrutés par des sociétés privées de sécurité ou, mieux, par l'office cantonal de l'emploi. Ma préférence va à la seconde solution, beaucoup plus sociale.

  • En conclusion, le ver est dans la pomme, à moins que les électeurs ne se réveillent.

Les commentaires sont fermés.