Tournicoti, tournicotons !

Imprimer

 
Sur le vif - Dimanche 15.05.22 - 09.42h
 
 
Ne vous fatiguez pas, c'est plié. Après l'Eurovision, nul doute que nous aurons une Palme d'or ukrainienne à Cannes. Une victoire ukrainienne au Tour de France (sur vélo à uranium enrichi, de conception américaine). Un triomphe ukrainien à l'Ours d'or de Berlin et à la Biennale de Venise. Et bien sûr, cet automne, un Nobel ukrainien de la Paix, attribué au Zébulon de Kiev. Tournicoti, tournicotons !
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 2 commentaires

Commentaires

  • Rien à ajouter.

  • Pour eurovision, si ça fait plaisir aux ukrainiens tant mieux, mais ça fait un moment que des institutions se la joue bien pensante. Dans ce cas, je ne peux juger pas du mérite, je n'ai pas suivis cette émission.
    Mais rien de nouveau pourtant. Parfois on se demande si le lauréat a un prix par son talent, son genre, sa couleur ou son orientation sexuel. Et chaque catégorie récompensée, y voit comme une reconnaissance de sa minorité ou genre.
    Au lieu d'un monde où il y a qu'une entité qu'est l'humain, l'humain se créé des cases pour exister.
    Au festival de Cannes, va t'ont récompenser un talent ou la personne qui a le plus de cases de cochées ?
    L'eurovision est une anecdote, ces prix altérés par la politique sociétale est devenu la norme et dans les conséquences, c'est l'indifférence du publique qui est aussi devenu la norme.

    L'événement, ce n'est pas l'eurovision, mais l'indépendance de la Finlande. En entrant dans l'OTAN, elle pourra faire ses propres choix politiques sans regarder du côté de Moscou. Elle a choisi d'abandonner la neutralité imposée par les autres, pour le choix de la liberté.

Les commentaires sont fermés.