La farce de Lugano

Imprimer

 
Sur le vif - Vendredi 01.07.22 - 12.04h
 
 
La déjà ineffable (avant que d’être) « Conférence de Lugano » ressemble, à s’y méprendre, à une bourse aux investissements pour requins de l’opportunisme. Sous le haut patronage de l’Oncle Sam.
 
Des Tartuffes de la « reconstruction », dans un scénario casino du Plan Marshall. Les Américains, qui aident le monde. Avec, au passage, le maximum de fric pompé aux Européens. C’est leur guerre la moins coûteuse : ils font cracher les autres au bassinet. C’est ça, Lugano.
 
Puisque les Américains n’en peuvent plus de se vanter des milliards qu’ils mettent pour aider l'Ukraine, ils ne pourraient pas l’organiser chez eux, ce loto pseudo-caritatif ?
 
M. Cassis, vous êtes là pour défendre l’Office du tourisme tessinois, le Service de presse de la Maison Blanche, ou les intérêts supérieurs de la souveraineté suisse ?
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 8 commentaires

Commentaires

  • La Suisse nous rejoue la reconnaissance du Kosovo, au service des USA qui voulaient Bondsteel...

  • A la brocante de Lugano Cassis pourrait essayer de revendre la "neutralité Suisse" à un oligarque Russe pour qu'il l'expose dans son salon à côté d'une eouvre de Tinguely par exemple.

  • Le pire, c'est que nos "élites" suisses ne sont probablement même pas stipendiées, elles sont vraisemblablement juste stupides, pas "au niveau". Qu'est-ce qu'un petit médecin sans envergure à côté d'un véritable stratège politique comme Henry Kissinger (1), d'un authentique homme d'état comme Vladimir Putin ?


    (1) "La politique étrangère doit être strictement fondée sur «le calcul des forces et l'intérêt national» comme le rappelait Henry Kissinger, le père de la Realpolitik moderne."

    https://lesobservateurs.ch/2022/07/02/ukraine-union-europeenne-vers-un-suicide-geopolitique-europeen/

  • À propos des sanctions contre la Russie...

    (voir art. Les Observateurs cité plus haut)

    « [...] Elles n’ont en rien arrêté le conflit ukrainien ou affaibli Vladimir Poutine. Au lieu de cela, elles le renforcent. Pire, elles aggravent les crises (...) en Europe, auxquelles s’ajoutent (...) pénurie de gaz et une crise énergétique durable dont les peuples européens sont déjà les premières et principales victimes. »

    Le constat est limpide: ce sont les "lambda" comme nous qui en prenons plein la poire...

    N'est-ce pas voulu par les écolos-réchauffistes, les "Davos-istes" et autres néocons impérialistes ?

  • Monsieur Décaillet,
    Qu’ajouter à votre article et aux commentaires qui le suivent ? La tristesse de constater l’abêtissement de notre population qui s’associe béatement à la destruction de note Patrie par ses parlementaires et ses gouvernants !

  • Qu'une telle médiocrité puisse envahir les plus hauts niveaux de la Confédération suisse, constitue une des limites de notre système politique! Je pense notamment à l'élection des conseillers fédéraux par l'Assemblée fédérale, qui donne lieu à des marchandages desquels l'intelligence et la compétence ne sortent pas indemnes! Pour un Furgler, un Delamuraz ou un Cotti, combien de Cassis, de Parmelin ou d'Amherd?

  • Le critère principal pour être élu au Conseil fédéral consiste à être celui ou celle qui arrange tout le monde, ce qui veut dire qu'il ou elle sera celui ou celle qui dérange personne. Les autres étant de ne pas être trop intelligent, trop riche, trop patriote, et si possible ne pas être une femme ce qui est tout à fait compatible avec ce qui précède. Alors quand un de ces candidats masculin peut se hisser à ce niveau c'est qu'il a du au paravant laisser ses atributs au vestaire. Ainsi va la Suisse de compromissions en sousmissions vers sa dilution dans le monde des bisounours.

  • Merci Monsieur Décaillet.
    Nos représentants sont à mon avis ni stupides ni idiots. Ils suivent simplement l’agenda du WEF. Les guignols du G7 en témoignent. Combien de « Young Leaders » sont confortablement installés au Palais Fédéral??
    Cassis fait-il partie? Son carnaval à Lugano destiné à se mettre en scène est abject.

Les commentaires sont fermés.