La fougue des convertis

Imprimer

 
Sur le vif - Mardi 13.09.22 - 09.53h
 
 
Qu'une entreprise fasse payer un loyer à ses employés pour une place de parking qu'elle met à leur disposition, ou qu'elle leur offre cette place, cela est du ressort contractuel privé entre l'entreprise et l'employé.
 
En aucun cas l'Etat, en l'occurrence M. Dal Busco, ministre porté au pouvoir par un électorat qui respecte la sphère privée et n'entend pas nationaliser les consciences, n'a à s'en mêler. Mais notre homme est habité par la fougue des convertis.
 
Une entreprise fait strictement ce qu'elle veut de ses surfaces, elle les loue ou les offre à qui elle veut. Un employé vient comme il veut sur son lieu de travail. Libre à lui de prendre le CEVA, s'il arrive à se retenir d'aller aux toilettes pendant un certain temps et n'a pas oublié dans sa poche les quelques sachets d'anti-dépresseurs nécessaires à un tel pèlerinage, ou alors de venir à pied, à cheval, à vélo, en Oldsmobile, ou en bateau à voile.
 
Pascal Décaillet
 
 

Lien permanent Catégories : Sur le vif 1 commentaire

Commentaires

  • Vivement que cette législature arrive à son terme. Dal Busco, a réussi a déterrer la guerre des transports à Genève qui n'avait pas besoin de cela. Mais plus grave encore, on dérive vers un autoritarisme dogmatico-sovietico-dictatorial avec des privations de libertés des citoyens toujours plus grandes. Non Monsieur Dal Busco et Mme Fischer tout le monde ne peut pas faire du vélo et les PME attendent autre chose que des liturgies environnementales. C'est le moment de laisser la place. Cela pourra difficilement être pire.

Les commentaires sont fermés.