Exister, avant que d'être

Imprimer

 
Sur le vif - Jeudi 10.11.22 - 08.24h
 
 
 
Les médias se félicitent que le PS « tienne enfin une jeune mère avec enfant en bas âge » pour la succession de Simonetta Sommaruga.
 
Nous atteignons le fond.
 
Il s’agit d’élire un membre du gouvernement fédéral suisse. Qu’il soit homme ou femme n’a strictement aucune espèce d’importance.
 
Qu’il soit jeune ou vieux, non plus. Père, mère, ou sans enfant. Ses orientations sexuelles ne nous intéressent pas. Ni la couleur de sa peau.
 
Le futur élu n’a pas à « être » ceci ou cela. Il n’a pas à « représenter » un genre plutôt qu’un autre, un modèle de vie privée plutôt qu’un autre. Tout cela, on s’en contrefout. Hors-sujet.
 
Un élu exécutif n’a pas à « être ». Mais à faire. La politique est action. Imagination créatrice. Capacité de rassemblement. Elle exige d’exister, avant que d’être.
 
 
Pascal Décaillet

Lien permanent Catégories : Sur le vif 6 commentaires

Commentaires

  • Cela montre un réel déclin des Socialistes qui postulent que femmes et hommes ne sont pas égaux en politique:
    https://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2022/11/09/%C2%A0discrimination-positive-%C2%A0-vous-avez-dit-discrimination%C2%A0-325644.html

  • La presse des médias puissants et oligopolistiques descend toujours plus bas. A se demander jusu'à quelle profondeur elle pourra creuser. Les médias du systène repousse la science et écartent les murs de la réalité. Histoire de nous créer une "success story" on nous parle d'une jeune mère. Là, on voit dans notre tête une jeune femme de 24-27 ans. Et puis, on va au-delà du titre, on lit l'article. La "jeune mère" a 44 ans. Si l'on s'en réfère aux tables statistiques (la science!) elle a dépassé la moitié de son espérance de vie et se trouve proche de la ménopause. Bon, on est encore une fois dans les merveilles de nos médias de grand chemin. De toute façon dans notre monde qui marche sur la tête l'homme est devenu une femme comme une autre.

  • Si M. Levrat était encore à la tête du PS, il n'aurait pas laissé son parti se positionner, avec affront et sans sourciller, comme champion toute catégorie de la discrimination de tout genre. L'Assemblé nationale devrait lui donner une leçon en élisant une personne qualifiée qui ne coche aucune case des critères du PS, voire élire un "vert", pour semer la zizanie à gauche.

  • Savez-vous Pascal, que demain il poussera des milliers de jeunes femmes avec un enfant (pas deux, pas trois, le modèle c'est Mère Célibataire Avec Un enfant). Mais il n'y aura pas des milliers de conseillères fédérales.

    On élira Marionnette Madame et Polichinelle Bébé.
    C'est bientôt Noël! ça attendrit les âmes qui votent.
    Et les jeunes Âmes hypnotisées devant les crèches en papier mâché.

    Là! Le PS fait plus fort que le PDC.

  • Ce qui est navrant, c'est que le PS semble faire complètement abstraction des qualités de la future Conseillère fédérale, pourvu qu'elle remplisse certaines cases, notamment que ses enfants ne soient pas sortis du nid. Cela donne l'opportunité à de nombreuses jeunes femmes de se présenter.

  • J'ai oublié d'ajouter une phrase à mon commentaire qui est la suivante : Est-ce que si les enfants de la prochaine Conseillère fédérale sont des garçons, est-ce que ça compte pour de vrai ?

Les commentaires sont fermés.